Dolby 3D

Principe de fonctionnement

Il repose sur la décomposition spectrale de la lumière, c'est une version considérablement améliorée de l’anaglyphe où l’image de l’œil gauche est représentée en rouge et celle de l’œil droit en vert et en bleu.

Parce qu’il joue sur la longueur d’onde des couleurs, le procédé Dolby 3 D reprend les bases de ce concept mais en gomme les défauts. Ainsi, contrairement à l’anaglyphe, il n’y a pas d’images fantômes (ghosting) et la colorimétrie d’origine est respectée à la projection. Pour obtenir ce résultat, la technologie Dolby 3 D s’appuie sur plusieurs outils perfectionnés :

-  Un filtre rotatif : grâce à lui, ce sont les trois couleurs primaires (rouge, vert, bleu) qui sont filtrées pour chaque œil et pour chaque image. Le filtre est divisé en deux parties de différentes couleurs : une moitié se charge de filtrer les informations pour l’œil gauche et l’autre pour l’œil droit. Il doit être parfaitement synchronisé avec le défilement des images du projecteur. Concrètement, le filtre possède 50 couches de revêtements différents dont la fonction est de laisser passer ou de bloquer certaines longueurs d’ondes.

Le filtre rotatif Dolby installé dans le chemin de lumière du projecteur

(JPEG)

-  Des lunettes passives (sans électronique ou batterie intégrée).

Lunettes Dolby 3 D. Elles sont récupérées par le personnel du cinéma à chaque

fin de séance et sont lavées dans une machine spécialement dédiée

(JPEG)

Le rôle des lunettes est de séparer les informations destinées à l’œil gauche et à l’œil droit sans générer d’images fantômes. Pour cela, elles possèdent plusieurs couches de filtres colorées (verts pour l’œil gauche, roses pour l’œil droit).

 

 

Revenons-en aux différentes méthodes:

 

La Polarisation

 


 

18 votes. Moyenne 3.89 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×