3DEvent

Dans notre action de recherche d’information sur les Technologies 3D, nous sommes tombés sur un article de la société 3DEvent: http://www.3devent.fr , PME de 3 Collaborateurs: PDG physicien opticien  / scientifique / Chargé de projet.
Nous avons eu la chance et l'honneur de les rencontrés et de voir de plus près le monde de l'holographie.
Créé en 1991, le laboratoire est équipé du plus imposant banc d’enregistrement optique d’Europe : 32 tonnes de béton, entièrement désolidarisé du bâtiment pour réduire les vibrations résiduelles à moins de 0,08 microns, il repose sur un lit de sable de 10 mètres de profondeur. Ce banc permet la réalisation d’hologrammes d’une qualité exceptionnelle.

Labo holographie

Le bâtiment lui-même a été conçut pour réduire les vibrations. En effet ses bords sont arrondit afin d’en limiter la prise au vent.

C’est dans ce laboratoire optique que le plus grand hologramme du monde a été réalisé en 1994 représentant un troupeau de Ptérosaures sur une surface de2,26 *1,14m. Ce record reste inégalé à ce jour.
Ils développent 3 types de 3D, « le flottement virtuel », « le jaillissement », et les « hologrammes ».

 

Pour le « flottement virtuel », ils travaillent en collaboration avec l'E.S.I. ARIES de Gerland à Lyon (école supérieur d'infographie). Le principe repose sur la projection d’une animation préalablement modélisé en 3D sur une vitre inclinée à 45° pour donner l'impression de flottement, qui est amplifiée par de multiples méthodes touchant à la colorimétrie ainsi qu'aux mouvements de l'objet, etc...

 

C'est ce type de production qui sont fournies par l'ESI ARIES.

hologramme medical

 

hologramme art      Jean-Luc Payno, dirigeant de la société 3DEvent / Photo Philippe Juste

Pour le « jaillissement », il existe différentes techniques, dont l'une utilisant une lentille de Fresnel, nous tenterons d'en faire une maquette pour mieux vous expliquer le principe.

 

 

hologramme 3D

Enfin « les hologrammes »... 
Il s'agit d'une technique très pointue, c'est ici que l'on fait appel au banc d'enregistrement optique.
Tout les enregistrements d'hologrammes se déroulent dans le noir absolu et de nuit afin d'éviter que l’activité humaine du jour ne génère des vibrations indésirables, la météo est également prise en compte, lors de l'enregistrement aucune vibration ne doit interférer, même un chuchotement ferait vibrer le banc d'enregistrement.
Ainsi lors de l'enregistrement, l'équipe « cesse même de respirer » pour enclencher l'enregistrement.
Ce qui est enregistré ce sont les interférences lumineuses de deux lasers: deux rayons sont issus d'un même laser qui passe dans un séparateur (un cube de verre est utilisé pour séparer le rayon source).
Ce rayon est donc séparé en deux rayons:
-Le rayon référence, ce rayon va directement sur la plaque d'enregistrement qui est un film argentique (un peu comme un film pour photo traditionnelle mais avec un grain d'argent extrêmement plus fin)
-Le rayon objet rencontre l'objet à "holographier" puis rencontre le rayon référence sur la plaque d'enregistrement ce qui crée des interférences lumineuse qui sont enregistrées sur la plaque, le laser atteint toutes les zones de l'objet que l'oeil pourra observer c'est pourquoi le relief est si réaliste.
Cette plaque sera trempée dans plusieurs bains afin de révéler l'hologramme.

Il existe différents types d'hologrammes, dont certains recréent les propriétés optique d'un objet comme d'une loupe, ce sont des H.O.E.

Cet hologramme n'est pas plus épais qu'une photo et à pourtant une profondeurs de quelques dizaines de centimetres, on a réellement l'impression que l'objet en question se trouve derrière le cadre, c'est très déconcertant...

 

Ainsi cette expérirence nous a montré que la 3D d'aujourd'hui n'est q'un petit relief futil comparé à ce qui existe de nos jours...

 

 

Animations 3D

9 votes. Moyenne 4.56 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×